Vers le Nord, « le train montant ». (1900)

 

Cette photo, a été prise en 1900 au moment où les grands travaux de la voie ferrée sont terminés. La ligne de chemin de fer a été inaugurée en 1894 après une dizaine d’années de travaux qui ont profondément marqué la vie du village : augmentation de la population, ouverture de nouveaux commerces et services, percement de rues et places...

 

 

Population de Luc-en-Diois, à l'époque des « grands travaux »

 

               Avant les travaux, en 1876 :        932

               Pendant les travaux, en 1886 :   1137

               En fin de travaux, en 1896 :         959

 

 

Soit 205 nouveaux résidents : ils sont ingénieurs, surveillants de travaux, maçons, ouvriers, mineurs, charpentiers, tailleurs de pierres, charretiers. Ce sont des "itinérants" qui se déplacent avec la ligne, au gré des adjudications et de l'avancement des travaux. Ils sont français (ardéchois, auvergnats), italiens (immigrés du nord de l'Italie), suisses, polonais… Des autochtones leur prêtent main forte, travaillant parfois à la ligne et aux champs..., ce qui ne manque pas de créer quelques soucis ! des tiraillements se font jour dans cette population cosmopolite, des français reprochant aux étrangers de leur ôter le pain de la bouche. Dans les villages, les rixes sont fréquentes, l'intervention de la gendarmerie est souvent nécessaire.

 

Aujourd'hui on compte moins de 500 habitants dans la commune.

Towards the north, the up train leaving Luc station. (1900)

The railway line was inaugurated in 1894 after a decade of work that profoundly marked the life of the village: increase in population, new businesses and services, opening up of new streets and layout of open spaces…

 

C'était la SAISON 2017 des associations :


 

Nous contacter...

Merci de nous faire part de vos remarques :

 

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.